Les JO 2024 se tiendront à Paris. Youpi. Tout le monde est content de vivre cette grande communion internationale dans le sport !

Tout le monde ? Non !

En réalité, ces jeux sont une très très mauvaise nouvelle… 

Parce que les « études » qui promettent des retombées financières mirifiques sont des escroqueries qui reposent sur des hypothèses mensongères et passent sous silence la facture qu’il va bien falloir acquitter.

Parce que les jeux ne sont jamais rentables : ce sont des gouffres financiers dans lesquels sombrent toutes les villes et États où ils passent.

Parce qu’ils laissent derrière eux des ruines flambant neuves, équipements sportifs abandonnés sitôt le spectacle terminé comme à Athènes, Pékin, Rio, etc.

Parce que nous n’avons pas à être moins malins que les heureux habitants de Toronto, Boston, Rome, Hambourg ou Budapest, qui ont préféré retirer leurs candidatures que subir cette folie.

Parce que Paris n’a pas besoin de nouveaux équipements sportifs de la dimension de « Arena 2 » mais d’équipements de proximité.

Parce qu’il paraît que nous vivons déjà au-dessus de nos moyens et que tout cet argent pourrait être bien mieux investi ailleurs.

Parce que les services publics sont à l’os et que l’on continue de les pressurer sous le prétexte fallacieux de baisse de la dépense publique.

Parce qu’ils vont être l’occasion de privatisations juteuses de l’espace public.

Parce que les bétonneurs se frottent les mains à l’idée de récupérer encore plus de terres agricoles en région parisienne.

Parce qu’ils sont une gabegie énergétique et une aberration écologique.

Parce que je ne veux pas voir sacrifiés l’ensemble des parisiens et franciliens.

Parce qu’ils vont vider le territoire de ses habitants (s’ils le peuvent) et des touristes qui fuiront, à juste titre, les hordes de supporteurs et la hausse délirante des prix en cette période.

Parce qu’ils vont accélérer la gentrification des quartiers populaires, accroître l’éviction sociale et augmenter encore l’enchérissement des loyers et de l’immobilier, qui culminent déjà à des niveaux obscènes.

Parce que je refuse de voir Paris prostituée.

Parce que Paris n’est pas une marque mais une ville, une histoire, un symbole.

Parce qu’ils vont défigurer ma ville, l’une des plus belles du monde, transformée en terrain de jeu moche pour atrophiés du bulbe.

Parce que cette nouvelle étape de la disneylandisation de Paris s’inscrit dans un processus insupportable d’enlaidissement et de standardisation de notre capitale saccagée.

Parce que c’est un spectacle médiatique imbécile, opium du peuple v2.0 et excellent medium pour l’abêtissement des masses.

Parce qu’ils n’ont rien à voir avec le fameux « idéal olympique » mais véhiculent une conception du sport vidé de son sens et réduit à la réification des corps et des individus, au technicisme déshumanisant, à l’idolâtrie du dieu-pognon et au culte de la performance.

Parce qu’ils ne montrent que l’affrontement de bêtes de foire, objets d’expérimentation de l’industrie pharmaceutique pour laquelle ces soi-disant athlètes renoncent à leur santé et à leur vie en échange de la gloire illusoire et éphémère que procurent des colifichets made in China.

Parce qu’ils sont au service exclusif des valeurs néolibérales dont ils sont un formidable vecteur de propagande.

Parce que le slogan en anglais témoigne d’une profonde inculture, d’une capitulation volontaire et d’une haine de soi qui confine à la trahison.

Parce qu’ils incarnent l’extension inexorable du domaine de la marchandisation.

Parce qu’ils sont entièrement aux mains des lobbies et des sponsors.

Parce qu’ils sont dirigés par l’organisation internationale la plus corrompue au monde (et pourtant la compétition est rude dans ce domaine).

Parce que la France devrait avoir honte d’encourager ce système mafieux et, pire encore, d’y participer volontairement.

Parce que tous les dirigeants politiques, dans une belle hypocrisie unanime, se sont montrés coupables de prévarication en optant pour leur image et leur communication à l’encontre de l’intérêt général qu’ils sont tenus de défendre.

Parce que la France a abdiqué sa souveraineté pour laisser les mains libres à cette organisation grâce à une loi scélérate.

Parce que cette même organisation a réussi à négocier une exonération fiscale injuste et scandaleuse pour elle et tous les sponsors.

Parce que cette organisation, toujours elle, n’a aucun problème à se laisser manipuler par les islamistes et à servir de vitrine à leur idéologie.

Parce que je ne suis pas seul, et quand bien même le serais-je, cela ne ferait pas de ces jeux un événement juste ni décent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.