Roberto Bolaño, 2666

En édition de poche, 2666 de Roberto Bolano est un roman de 1353 pages. Face à un tel monument, les adjectifs appropriés sont normalement : foisonnant, ambitieux (qu'on peut remplacer par « pari fou ») et labyr...

Paris sur-saine

Avant de sortir de chez lui et de mettre un pied dans la rue, Pierre prit soin de déchirer en petits morceaux son mégot de cigarette avant d’en disperser les fragments dans le vent d’automne, puis de corriger s...

L’atonie romanesque

Le principal mérite des grands romanciers consiste à écrire des romans, tout simplement. Au gré des commémorations, on célèbre le génie stylistique de Céline (tout en posant systématiquement cette question d'un...